Great Teacher Onizuka !

Publié le par Mr le prof

Nous n'étions pas dans GTO en ce lundi ensoleillé mais ce n'était pas loin... Je ne sais pas si je ferai un jour un article sur les raisons qui m'ont conduit à ce métier mais contrairement à Eikichi Onizuka ce n'est sûrement pas l'idée d'abuser d'un quelconque avantage pour séduire de jeunes filles... En revanche, j'étais loin de me douter que l'inverse pouvait se produire !

Voilà donc que je corrige un examen de contrôle continu après avoir rendu les notes à l'ensemble du groupe de TD (une trentaine d'étudiants d'une promo de M1). Comme à mon habitude j'ai noté "large" - j'entends un grand écart-type - et les notes vont de 0 à 19 avec une moyenne autour de 11 sur ce contrôle. Je fais ma correction en expliquant tous les détails de manière à ce que les étudiants soient bien prêts pour le contrôle final car c'est le dernier TD et donc la dernière fois que nous nous voyons cette année. Après leur avoir souhaité de bonnes révisions et une bonne fin d'année (il leur reste encore deux mois), je commence à plier mes affaires pendant que les étudiants quittent la salle.

Je me retrouve prêt avant certains étudiants. Je dois les attendre car la salle dans laquelle nous avons eu ce TD contient du matériel audiovisuel et je dois la fermer à clé et ensuite emmener cette clé à l'administration. Et comme d'habitude une étudiante traîne à ramasser ses affaires. En fait je la regarde et c'est assez fascinant, elle fait tout au ralenti. Du coup je me rapproche et me campe devant elle, debout devant son bureau, histoire de lui montrer que j'attend qu'elle sorte. Elle lève la tête vers moi et me dit :
"Je n'ai pas eu une très bonne note !
- 12 c'est pas si mal, quasiment la moitié de la classe n'a pas eu la moyenne !
- Je sais bien mais Marine et Charlotte avec qui j'ai travaillé ont eu 15 et 16...
- Eh oui ! ca peut arriver, il y a une question que vous n'avez vraiment pas bien traitée, c'est ce qui explique la différence.
- Il n'y a aucun moyen de rattraper ça ?"

[ mode délibération] [on]
Je reste debout devant elle en me disant que si je lui fais passer un oral pour récupérer un 12, dès demain j'ai 30 étudiants qui vont demander la même chose pour augmenter leur note. On a fini les cours et les TD, refaire un contrôle avant l'examen final n'est pas du tout justifié, on a rien vu de nouveau, donc non. Vraiment aucun moyen de rattraper ça !
[ mode délibération] [off]

"Non désolé, cela ne va pas être possible."

Et là, mon étudiante avec son air de sainte-ni-touche, son visage angélique, son pantacourt noir, sa petite chemise blanche, ses cheveux blonds attachés dans un chignon tenu par un chouchou motif cachemire de chez Cacharel comprenant que je n'ai vraiment rien saisi à son allusion m'attrape l'avant-bras en le caressant doucement avec son pouce :
"Non mais je voulais dire : il n'y a vraiment AUCUN moyen de rattraper cette note ?"

Là, tout arrive - enfin - à mon cerveau. Je pense que mon visage doit rougir quand je lui dis :
"Ah !... euh... non... désolé... cela ne va vraiment pas être possible !"

Silence.

Elle range ses affaires et sort. Et moi je me retrouve tout seul dans cette salle complètement pétrifié. Angoisse : et si vexée elle va à l'administration pour dire que c'est moi qui lui ai proposé d'augmenter sa note ? J'ai l'impression qu'on a vu des choses bien pires aux actualités ! Il faut absolument que je fasse attention à toujours retenir au moins deux étudiants dans la salle pour ne plus jamais me retrouver avec un seul. Il n'y a plus de jeunesse !!!

Commenter cet article

Wiss 29/08/2009 16:15

J'ai lu quelques articles, j'adore votre blog !
Bravo.

soleildebrousse 12/07/2009 18:42

Oui... c'est une façon de voir les choses en effet, j'aurais dû y penser... cette histoire de points et cette sorte de challenge qu'elle s'était peut-être fixé. En fin de compte peut-être faisiez-vous simplement l'objet d'un pari... et peut-être lui avez-vous permis de gagner ! :). On ne peut jurer de rien ...

Guillaume 11/07/2009 01:21

Salut !

Je commence à suivre votre blog. C'est vrai que j'ai du mal à concevoir qu'un prof. même s'il n'a qu'une trentaine d'années puisse avoir la même culture que moi. Je sais qu'à chaque fois je me met le doigt dans l'œil mais bon.

Sinon je comprends votre étonnement vis-à-vis de la proposition, c'est dingue à quel point les gens sont prêts à tous pour obtenir ce qu'ils veulent (en plus elle a l'air plutôt mignonne ^^')

Faut pas que je devienne prof, je serais pire qu'Eikichi.

Au fait à l'avenir je peux tutoyer ?

sdb 10/07/2009 11:23

ça ne me serait jamais venu à l'idée qu'un prof de fac "puisse" ne pas savoir ce qu'il encourt en passant derrière un bureau.. vous devez être très romantique ou très naïf... ça fait des années que les jeunes filles courent après les profs et inversement. :)

Mr le prof 12/07/2009 13:40


Je ne suis pas naïf, et rien que le titre que j'ai donné à ce billet devrait suffire à le suggérer... Ce qui m'a surpris, c'est qu'une fille qui n'avait vraiment pas l'air, "attaque" aussi
franchement pour un nombre aussi dérisoire de points dont elle n'avait vraiment pas besoin, si ce n'est pour être à la hauteur de ses amies... Quand je suis en consultation de copies, que je recois
des étudiantes à qui il manque des points pour avoir leur année qui arrivent en micro jupe et décolleté plongeant je sais vraiment à quoi m'attendre, mais là... surpris, tout simplement !


cpolitic 09/07/2009 07:40

Effectivement toujours deux ou trois étudiant(es) minimum car la fac ce n'est pas le FMI !

Il en faut du courage pour être prof ;-)