Consultation de copies, pleurs et stratégies

Publié le par Mr le prof

La consultation de copies vous connaissez ? Je vous explique le principe. Entre le moment où l'enseignant rend les notes d'examen à l'administration et le jury de fin de semestre, les étudiants ont le droit de consulter leur copie pour voir s'il n'y a pas d'erreur de notation et/ou pour comprendre leurs fautes pour s'améliorer en vue d'une deuxieme session d'examen. Coté enseignant, l'administration vous convoque pour définir un moment dans le planning. Pour ma part, c'était hier de 11h à 12h. Vous devez vous dire que c'est bien suffisant une heure car même si statistiquement il y a beaucoup de recalés, la plupart le sont tout simplement en connaissance de cause (j'ai des tas de copies blanches, beaucoup d'étudiants ayant déjà abandonné l'année et ne viennent aux examens que pour signer les copies pour des raisons administratives : erasmus, carte de séjour, bourses, etc). Donc de "vrais" étudiants qui ont fait l'effort de venir en cours, de passer l'examen et qui sont éventuellement en difficulté au point de s'interesser à leur note, il y en assez peu.

Je vais donc au secrétariat de la formation pour récupérer les copies anonymes et une liste de noms avec les numéros d'anonymat (évidemment, il faut pouvoir lever l'anonymat de la copie si je veux dire à l'étudiant quelle est la sienne !). On me donne également la clé d'une salle où je vais recevoir les étudiants.

J'arrive devant ladite salle et il y a déjà une bonne soixantaine d'étudiants qui m'attendent ! Je pense que je vais manger en retard... Je m'installe et le défilé commence. Tout d'abord, les 'vrais". Les étudiants à qui j'ai mis une note assez basse par rapport à ce qu'ils espéraient et qui veulent comprendre. Comme je l'ai dit plus haut, il y en a très peu. Trois ou quatre... Je leur montre ma correction, comment j'ai évalué et ce que j'attendais. Ils repartent "satisfaits" d'avoir été évalués équitablement.

Puis arrivent les étudiants qui ont raté, qui savent pourquoi mais qui veulent de l'indulgence. Cela commence avec un Erasmus de Madrid. Angel ! Il m'explique qu'il a eu des difficultés à comprendre pendant l'année et qu'il a fait tout ce qu'il a pu, mais qu'hélas il n'a pas très bien réussi. Il doit rentrer à Madrid car il a laché son appartement, et cela l'ennuie visiblement de devoir revenir dans une semaine en France pour repasser un oral de rattrapage avec moi. Il essaie donc de me faire changer d'avis sur ma note. L'ajout de deux points lui éviterait le fameux aller-retour. Là j'imagine que certains lecteurs sont en train de se dire que je pourrais bien lui donner ces deux points car c'est une bonne raison... Le problème, c'est qu'ils ont tous une bonne raison, et que si je donne deux points à l'un, je donne deux points à tous, pour des raisons de justice. Et du coup je ne vois pas l'interet de faire un examen si ensuite je dois le donner sous pretexte que socialement ca va aider les étudiants. C'est un peu comme l'histoire du proviseur au jury du bac qui m'expliquait que j'allais envoyer des élèves à la rue... D'autant qu'Angel n'est pas le seul madrilène à avoir échoué, ils sont quatre, et j'ai vu les trois autres dans le couloir. Je trouve donc une solution qui semble être satisfaisante pour mes quatre espagnols : l'oral se fera par téléphone. Je sais que ce n'est pas très conforme à l'arreté d'examen, mais il faut savoir transiger de temps en temps. Je lui explique que j'attends confirmation du responsable de l'UFR pour voir si on me laisse faire l'oral par téléphone et que je lui envoie un mail pour lui donner un jour et une heure pour le rdv téléphonique. Angel est intelligent, même si je me doute qu'il est un peu décu, il me fait un grand sourire et me dit que c'est super. Je lui dit bien entendu que c'est valable pour ses 3 comparses et que ce n'est pas la peine qu'ils viennent me voir. Hop ! Quatre étudiants d'un coup... J'ai ainsi tout un tas d'étudiants qui défilent pour essayer de se faire relever leur note pour x raisons : financières, parents, 2e redoublement impossible, etc Là autant le dire, j'ai droit à tout ! Il faudrait que je filme... J'ai de grands numéros d'acteur/d'actrice. Des filles en pleurs qui m'implorent par pitié de leur donner un demi point ! J'avoue que cela m'épate qu'on puisse faire un cinéma pareil pour 0.5 point / 20 (bien entendu certains en demandent plus : 1, 2, 3, 4... pas de limite). Donc beaucoup de pleurs... Ensuite j'ai bien entendu le défilé des séductrices. Qui se pointent avec décolleté, mini-jupe et qui me laissent entendre que tout point peut être négocié comme bon me semble. Enfin j'ai ceux (plus rares) qui essaient de m'expliquer que je n'ai pas compris ce qu'ils ont voulu dire....

Puis arrive une nouvelle espèce d'étudiants. Je les appelerai les stratèges ! Je ne sais pas si il y en a depuis longtemps dans d'autres disciplines, mais moi cela ne fait que deux ans que j'en vois ! Les étudiants à qui j'ai mis une bonne note ! Là vous vous dites : bravo ! des étudiants qui même s'ils ont réussi, viennent se faire débriefer pour voir ce qui était bien ou pas bien afin de s'améliorer ! Pas du tout... Ce sont des étudiants qui n'obtiennent pas la moyenne générale car ils ont fortement raté d'autres matières. J'imagine qu'ils sont allé aux consultations de copies desdites matières sans réussir à obtenir un point. Alors, ils viennent me voir en se disant que comme j'ai surement une bonne impression d'eux, je pourrai peut-être être plus indulgent. Donc là j'ai des étudiants, qui jouent carte sur table. Ils m'expliquent qu'ils ont raté telle et telle matière et qu'il leur manque 2,5 points par exemple pour ne pas aller en deuxième session et du coup avoir directement leur année.

Pour ceux qui ne connaissent pas le système de notation universitaire, c'est à quelque chose près le même que pour le bac. Des détails peuvent changer d'une université à l'autre mais dans l'ensemble le principe est le suivant : si l'étudiant obtient moins de 8/20 de moyenne générale, il est ajourné définitivement, il n'a pas le droit de passer les épreuves de deuxième session. S'il obtient entre 8 et 10. Il part en session deux. Cela veut dire qu'une semaine après les résultats, il doit repasser les matières qui l'avait raté en première session. S'il a plus de 10/20 normalement son semestre est validé. Mais à cela se rajoutent des notes éliminatoires. Chez nous c'est 8/20. Si un étudiant à plus de 10/20 de moyenne générale, mais qu'il a une Unité d'Enseignement inférieure à 8/20, il doit aller en session deux pour repasser la fameuse matière. Mais de plus, il perd le bénéfice de la compensation, c'est à dire qu'il doit également repasser toutes les notes pour lesquelles il a obtenu moins de 10/20.

Note éliminatoire et semestre > 10. Par exemple un étudiant obtient les notes suivantes : 7/20 ; 13/20 ; 9/20 et 15/20. Ceci fait 11/20 de moyenne générale. Or il y a un 7/20 éliminatoire. L'étudiant doit repasser cette matière et également celle où il a 9/20 car perdre le bénéfice de la compensation signifie que le 13 et le 15 ne peuvent pas contrebalancer les mauvaises notes. Ici, à moins que je sois l'enseignant qui ait donné le 7 ou le 9, l'étudiant ne peut pas venir me voir, car si je suis celui qui a donné le 15, même si je passe à 20, cela ne change rien. L'étudiant ici doit en priorité transformer le 7 et 8. Ici la note ne sera plus éliminatoire et donc pourra être compensée. L'étudiant se retrouve dans ce cas avec 11,25 de moyenne sans note en dessous de 8/20 il valide le semestre. Il peut aussi aller pleurer auprès de l'enseignant qui a mis 9/20. Ici le but n'est pas d'éviter la session deux car le 7/20 la rend automatique. Mais il va essayer de transformer le 9 en 10. Comme cela il ira en session deux pour une seule matière (au lieu de deux) ce qui fera moins de travail de révision pour lui et donc plus de chance de valider le semestre.

Note éliminatoire et semestre < 10. La stratégie pour l'étudiant est exactement la même que ci dessus.

Pas de notes éliminatoires mais semestre < 10. Ici la différence est que l'étudiant peut négocier absolument toutes les notes. Même dans les matières où il a obtenu de très bonne notes. Par exemple : l'étudiant obtient 8/20 8/20 9/20 et 14/20. La moyenne générale est de 9.75. Il suffit que n'importe quel enseignant d'une des quatre Unités d'Enseignement ajoute un point pour que la moyenne générale passe à 10 et que le semestre soit validé. C'est comme cela que je me retrouve à être l'enseignant qui a mis 14 dans mon exemple. Si je passe l'étudiant à 15/20, il aura donc 8/20 8/20 9/20 et 15/20 ce qui fait bien 10/20 de moyenne semestre validé. Bien entendu, le calcul est un peu plus compliqué car il y a des coefficients parfois qui rendent certaines matières plus importantes que d'autres, mais cela ne change rien au mécanisme.

Voilà comment, quelles que soient les notes qu'on ait pu mettre aux étudiants, on se retrouve avec des consultations de copies qui n'en finissent pas. Que les étudiants aient obtenus 7, 8, 10, 14, 16, ils viennent négocier avec tous les arguments possibles (voir par exemple le billet sur les grand-mères). Et l'exercice n'est pas simple. C'est vrai que c'est facile de se faire émouvoir par un(e) étudiant(e) en sanglots qui vous explique qu'on va lui couper les vivres etc pour 0,5 point... Et c'est très difficile de faire la part des choses entre le simulé et l'authentique. Mais en même temps, on sait qu'il faut être le plus juste possible, par respect pour l'ensemble de la promotion et surtout pour une principe d'équité. Hier je me suis fait "avoir" quatre fois sur 67 (c'est raisonnable) où j'ai ajouté entre 0,5 et 1 point. Ma bonté me perdra !

Commenter cet article

JESSICA 14/06/2017 17:31

Bonjour, je voulais vous demander si vous aviez des quotas, et si ce n'est pas une des raisons pour lesquelles les notes sont des fois beaucoup plus basses que prévues; notamment en rattrapage

Tony 31/05/2017 22:45

Bonsoir,

Est ce qu'il est possible que le professeur nous baisse la note ?

pearl bracelet 13/03/2015 06:38

I have to say I am amazed by your article. Indeed coupons is very useful specially to online consumers.

sterling silver jewelry 13/03/2015 06:38

Keep it up. I will share it.

tourtinet 22/09/2011 15:56


chez nous , si on rate la 1ére session , on passe au rattrapage ,même si on a 4 . Pas d'ajournement "obligatoire"

Donc y a beaucoup moins de personnes pour la consultation des copies à ce moment là.