La grippe peut bien venir...

Publié le par Mr le prof

Etant donné la faible fréquentation du blog (10% de l'audience de juillet à la même date), je vais passer en mode allégé ! Des billets plus courts, le temps que tout le monde rentre de vacances... En même temps je dis ça mais je ne sais même pas si je suis capable de faire très court. Comme vous l'avez peut-être compris je suis assez bavard, y compris en cours, c'est pour cela que je ne rechigne pas du tout à faire mon service d'enseignement. Bien au contraire, pour une fois que j'ai des gens qui sont forcés de m'écouter... Dans tous les cas voici le premier billet d'une série (courte elle aussi je l'espère) basée sur un format plus court !

Donc la news de la journée, et c'est pas une petite info : une de mes filles aurait LA grippe ! Vous avez bien lu ! Pas la grippe. Non ! LA grippe : la A, la H1N1 reniée par les mexicains et les éleveurs de porcs ! C'est pas rien ! Alors, quand même, ce n'est pas encore un cas homologué, elle ne compte pas encore dans les 1300 contaminés français officiels, il faut des examens supplémentaires. De plus, ma femme semble la suivre car elle n'est pas bien depuis hier, toux, courbatures, etc. elle était chez le médecin ce matin également qui n'a pas trop su quoi lui dire. Car en fait c'est assez décevant ! Je m'attendais un peu à tout une mise en scène à la "Alerte" ou "X-Files" avec des types en scaphandres partout entourant ma maison, et un cordon militaire tout autour de chez moi... Rien !!! Cela fait une semaine qu'elle est malade (39,5 de fièvre, toux etc), on l'a amené en milieu de semaine dernière chez un généraliste qui a filé des trucs basiques, puis ce week end son état a empiré du coup retour ce matin. En première consultation il avait eu quand même un petit doute, il nous avait demandé de prendre des masques et de ne pas la sortir de la maison. Et c'est tout... Moi pour l'instant aucun symptôme. Je n'ai jamais eu la grippe de ma vie. Vais-je attraper LA grippe ? Si je l'attrape j'aurai moins peur d'aller à la fac, je serai immunisé !

Plutot que de nous demander de faire des cours en ligne, le ministère devrait tous nous vacciner cet été, mais cela ne résoudrait pas le problème des étudiants. Mais au moins on pourrait aller travailler, pour la recherche et l'administratif. Car plus j'y pense et moins je trouve probable que l'université soit fermée à l'automne. Enfin, ce que je veux dire, c'est que si on ferme l'université, pour que ce soit efficace, on ferme tout : les écoles, les mairies, les casernes, les entreprises ! Et ça... je me dis que cela ne tient pas trop la route. La chute de l'économie qui s'en suivrait ferait probablement plus de morts que la grippe.  Je parle en France bien entendu où les gens auront normalement accès aux vaccins, aux masques, et suivront également plus facilement que dans d'autres pays toutes les consignes de sécurité. Donc...

Enfin, on va bien voir ! En attendant, ce soir j'ai un copain qui voulait venir** pour que ma fille lui tousse dessus et être tranquille cette automne... On vit une époque formidable je vous dis !

**A l'attention des inquiets je vous rassure, je lui ai dit de ne pas venir...

Publié dans Général

Commenter cet article

Sk25 04/09/2009 10:05

All of my family in Australia had 'la grippe' and it was no big deal...they were very sick for two weeks but now it's fine...

Mél 11/08/2009 22:25

Bonsoir,

Oui oui !! c'est totalement vrai...!! L'éternel refrain des profs aux élèves (des hommes aux femmes ?). Ce n'est pas la quantité qui prime mais la qualité et l'utilisation qu'on en fait (mais je ne veux pas que cela soit mal interprété :).

Bonne soirée,

Mél

Mél 11/08/2009 15:55

Bonjour,

Décidemment ! Il vous arrive beaucoup de choses !! Bon rétablissement à votre fille et votre femme. C'est affreux de tomber malade pendant les vacances !

Une petite "note de service" dans mon université stipule que si elle est fermée pour cause de "grippe A" ; il y aura quand même du personnel réquisitionné (ce qui semble normal pour un service public). On va vraiment s'ennuyer si les rassemblements et lieux collectifs sont fermés. Matchs de Ligue 1 ou de premier League a huit clos ; plus de divertissement à la télé, pas cours...etc.

Nous sommes tous un peu dans l'expectative de cette rentrée, que va-t-il se passer ?? Je me demande qu'elle université prendra en premier la décision/responsabilité de fermer si un étudiant ou si le risque pandémique est réhaussé par les autorités ?

Bon courage et bonne journée,

PS : vive les articles longs !

Mél

Mr le prof 11/08/2009 19:53



OUi c'est vrai qu'il m'en arrive... Mais celle-ci j'avoue que je m'en serai bien passé... J'aime pas voir ma fille quand elle est pas en forme, ca me chagrine...


Pour la rentrée effectivement il va bien y avoir une premiere université qui va prendre la décision, mais je pense qu'auparavant il y aura eu des écoles, des collèges ou des lycées vu ques les
élèves rentrent plus tôt que les étudiants.


Et pour votre post-scriptum j'ai envie de dire que ce n'est pas la taille qui compte, mais je ne voudrais pas que cela soit mal interprété



Emilie 11/08/2009 14:08

Bonjour,
Oh non, surtout pas de billet plus (trop ?) courts, je m'ennuie pendant les vacances ! Vous lire est un plaisir et tous les jours je scrute votre blog en espérant voir un nouveau titre. Vous êtes d'une lecture distrayante et instructive.
Pour ce qui est de la grippe, c'est quand même dommage que votre fille tombe malade en vacances, si elle l'avait fait à l'école, de nombreux camarades l'auraient eu ... donc plus de personnes seraient immunisés après. Comme la varicelle qui touche un enfant et qui finit par toucher toute la classe. C'est plus efficace qu'un vaccin. Néanmoins, grippe A ou pas, ça reste une grippe, donc excellent rétablissement a elle(s) et peut-être bientôt à vous.

Mr le prof 11/08/2009 20:04



Merci pour vos encouragements. Il faut voir le bon coté des choses, ce sont des choses que je n'aurai pas pu raconter hors d'un format court car ce sont de petites anecdotes ou de petites
pensées. Et quand je dis long ou court il s'agit surtout du temps que je passe à le rédiger. On va bien voir de toutes manières, quand je démarre un billet je ne sais jamais trop comment il va
évoluer car en écrivant parfois, certains détails reviennent que je n'avais pas en tête au moment où je commence à écrire, et au bout du compte, le billet est long ! Mais pas de promesses ! On
verra à quoi ressemblent les billets des deux semaines à venir.



Yves Madiran 11/08/2009 13:21

Même si on se sous-estime pas soi-même (ce risque est tout de même moins grand que celui de LA grippe), la sous-estimation fonctionne assez bien déjà entre facs (ou la sur-estimation, ce qui revient au même), me semble-t-il. Ce que je voudrais dire, surtout, c'est que si l'enseignement en ligne se généralise, sera-t-il utile d'inonder le « marché » des mêmes cours sur les mêmes sujets ? Et se posera alors sans doute la répartition de ces cours et de ces sujets. Je crains que, comme c'est le cas pour certains concours ou examens, ou séminaires et directions de thèses, les facs parisiennes, ou les futurs « centres d'excellence » ne se taillent encore une fois la part du lion... Avec au final une répartition encore plus draconienne et autoritaire des moyens et des habilitations... Mais cela dépendra sans doute des disciplines...

Mr le prof 11/08/2009 20:05


C'est un sujet très sensible que j'avais un peu abordé dans le premier billet sur la grippe. Effectivement, le cours est souvent un outil de différenciation entre les formations et du coup entre
les universités. Si tout circule librement, les "petites" facs risquent de se faire dépouiller. Sur ce point je suis bien d'accord avec vous.