L'habit fait le moine

Publié le par M le Prof

En cette période de rentrée, c'est le moment de faire un tour au pressing pour faire nettoyer la panoplie... J'ai amené mes costumes à nettoyer car pour aller à la fac je n'ai que ça. Je n'ai aucune pression de mes collègues là-dessus. D'ailleurs certains y vont en jean t-shirt. C’est juste un choix…


Je trouve que le costume est un bon moyen de mettre une barrière entre les étudiants et l'enseignant. Alors certains vont me dire : pourquoi devrait-il y avoir une barrière ? Je ne dis pas qu'il en faut une, mais moi j'en ai besoin. C'est un peu pour moi comme un costume de théâtre, d'ailleurs j'ajoute à ma panoplie des lunettes dont je n'ai pas forcément besoin non plus. Alors d'après mon ophtalmo j'en ai besoin, mais je ne les mets qu'à la fac, jamais chez moi, je trouve cela plutôt encombrant.


On se plaint souvent d'être vus par les étudiants comme étant des machines à enseigner et que pour eux, imaginer le prof ayant une vraie vie autre que purement intellectuelle (avoir une vie sexuelle, aller aux toilettes, se doucher, faire du sport, etc) est un vrai effort et n'est pas du tout naturel. Pour ma part cela me va très bien et le costume et les lunettes me permettent de disparaître totalement derrière ma fonction. La plupart des tenues décontractées véhiculent trop de sens (sport, bcbg ou comme on dit maintenant "preppy", ringard, branché, etc). Je n'aime pas m'ouvrir aux étudiants, j'aime garder ma vie, ma personnalité chez moi. En cours, je transmet de l'information, de la connaissance, de la méthode. certes avec mon style, mon point de vue, mais je ne veux transmettre que du contenu lié au cours. Et le costume pour cela, me parait parfait. Un costume c'est neutre, je peux me cacher dedans, je suis en uniforme, je suis le prof !


J'ai également remarqué (mais c'est totalement intuitif et il me faudrait faire une vraie expérience pour confirmer) que les étudiants étaient plus calmes en cours, davantage disciplinés quand j'étais en costume plutôt que dans une tenue plus décontractée. Du coup, on pourrait dire que l'habit fait le moine. Les lunettes participent aussi à ce fait je pense. D'ailleurs en parlant de moine, c'est pour eux qu'on été monté les premières lunettes de vue. D'ailleurs (voir commentaires) presbyte et presbytère viendraient d'une racine commune faisant référence à la vieillesse (presbyte : vieillissement de l'oeil et presbytère venant du prêtre, le sage, le vieux qui sait en d'autres termes).

Enfin quoiqu'il en soit ce costume au départ, je veux dire dans mes premières années d'enseignement, je ne l'ai pas vraiment choisi par goût, par style, ou par le fruit d'une réflexion intense... j'en ai eu besoin, tout comme les lunettes, pour faire plus sage (ou plus vieux c'est selon).

C'était mon premier cours magistral et ma première intervention tout simplement. Jamais un TD rien, je n’avais jamais été confronté à une assemblée sauf pour raconter une blague dans un mariage ou lire un texte lors d’un baptême... Les étudiants étaient des deuxième années de l'université. Ce n'était pas une très grosse promo. Une centaine d'étudiants tout au plus. Pour ma part j'avais 26 ans, je démarrais ma thèse, je n'étais pas encore maître de conférences. Je m'habillais la plupart du temps en jean's, baskets et polo, je ne portais pas de lunettes. C'était le début de l'année. Les étudiants eux-mêmes ne se connaissaient pas trop bien entre eux. Je suis entré dans la salle par le fond. J'ai traversé toute la salle en passant par la rangée du milieu, passant au milieu des étudiants qui discutaient entre eux, par petits groupes. Je suis arrivé au bureau qui était sur une petite estrade. Je suis monté. J'ai posé mon sac sur le bureau et je me suis assis sur un coin du bureau pour contempler la salle en me demandant bien comment j'allais m'y prendre pour les faire taire et démarrer mon cours. Aucun ne semblait faire attention à moi et les discussions sur les activités des vacances d'été qui venaient à peine de se terminer allaient bon train. Je suis resté là à les observer une minute ou deux, puis prenant mon courage à deux mains je m'adresse à la salle en disant :


"Bonjour !"


Rien...


C'est bien beau de nous former à la recherche, mais niveau pédagogie on a pas une heure de préparation. On se retrouve posé dans une salle ou un amphi et il faut se débrouiller... Je connaissais à l’époque un thésard qui était incapable d’aller en cours sans que sa sœur soit présente pour l’accompagner et le rassurer. Le pauvre. J’en étais quand même pas là ! Je retente :


"Bonjour, on commence ?"


Et là, un groupe qui m'a entendu s'arrête de parler, me regarde et l'un d'eux me lance :


"Arrête tes conneries ! Si le prof rentre tu vas te faire virer !"


Il a donc fallu que j'explique que c'était bien moi le prof et qu'il fallait se mettre au travail. J'ai dès lors acheté un costume et des lunettes qui me paraissaient tout à fait adaptés à ma situation. Et depuis, cette aventure ne s'est jamais reproduite. Aujourd'hui, une bonne dizaine d'années plus tard je n'ai plus besoin du costume et des lunettes pour afficher mon statut. La différence d'âge avec les étudiants s'en charge...

Commenter cet article

N 02/07/2014 22:38

C'est vraiment dommage de voir que vous ne tenez plus ce blog, il est vraiment intéressant pour les personnes qui se demandent à quoi peut être confronté un professeur de fac et quelle est sa vie
au quotidien et surtout au fil des ans.
Les blogs de professeurs, de fac entre autres sont assez rares...Je laisse un commentaire pour vous remercier, j'ai passé de beaux moments à rire ou à m'interroger sur des aspects jusque là
inconnus.

Une étudiante

FACULTE DE LE SCIENCES DE LA NATURE ET DE VIE 26/12/2013 20:44

il faut etre toujour disipliné

lunettes loupe 30/10/2010 11:53


Merci pour cet article!


46 03/06/2010 16:17


Si je comprends bien, vous commencez en costume, cravate, lunettes jeune pour finir en jean, baskets aux alentours de la quarantaine.

"pour finir... aux alentours de la quarantaine." Aïe ! J'en ai 46 et ambitionne de débuter une carrière universitaire. Je soutiens ma thèse bientôt. Suis-je irréaliste ?

Par ailleurs, dois-je porter un costume pour ma soutenance ? Qu'en pensez-vous ?


Aredius 21/12/2009 11:26


Jeune assistant j'ai tutoyé les étudiants. Mais un jour j'ai entendu à la radio qu'il était scandaleux que les policiers tutoient les ados. Alors j'ai vouvoyé jusqu'à la retraite.
Quant à la tenue vestimentaire, je trouve qu'en sciences (je parle spécifiquement de l'informatique), un peu de cérémonie serait nécessaire lors des soutenances de thèse. Le jury en djine, en
savates ... aurait-il cette tenue si était invité à "dîner en ville" ?

Merci pour votre blog.