La jeunesse éternelle

Publié le par M le Prof

Ca y est ! Ce coup-ci pour moi c'était la vraie rentrée. L'entrée dans la salle, les nouvelles têtes, l'odeur de la peinture qui a été refaite et des salles propres que personne n'a visité depuis quelques semaines.


Pour moi la rentrée, depuis tout petit, cela a toujours été une expérience d'odeurs. Quand j'y pense, c'est toujours ce qui me revient en premier. L'ouverture pour la première fois d'un livre c'était magique et je mettais toujours mon nez au creux des pages pour sentir la colle et le papier, l'odeur des crayons à papier que j'appointais, de la gomme à effacer, de la colle blanche, l'odeur des protèges cahiers plastifiés neufs que ma mère avaient posés sur mes cahiers. Tout cela me revient avec force quand je songe à toutes ces années à l'école, au collège, au lycée et à la fac (ma mère a quand même vite arrêté de me mettre des protège-cahiers !). Et de sentir l'odeur de la peinture en rentrant dans la salle ce matin, cela m'a rappelé ces souvenirs avec nostalgie. C'était comme... oui oui elle-même !! la madeleine de Proust ! J'en parle parce qu'au passage j'en ai marre de cette madeleine de Proust ! Pas un qui soit foutu de parler de ses souvenirs évoqués par un détail sans faire référence à la madeleine de Proust. Même moi finalement... Je suis toujours à lire au détour d'un livre, d'un essai, d'un article un souvenir qui finit toujours dans la tasse de thé avec cette p... de madeleine ! Enfin, trève d'énervement inutile. Car que ce soit la madeleine ou la peinture, il y a quelque chose de nostalgique qui vient ensuite me rappeler que tous ces bons souvenirs sont assez loins aujourd'hui...

Les jeunes ce sont eux. Les étudiants. Ce matin, j'ai encore remarqué qu'ils étaient encore plus jeunes que l'an dernier. Comme tous les ans ! Pourtant, leur dossier est là pour me rappeler qu'ils ont le même âge que ceux de l'an dernier, et ceux de l'année d'avant. Ils ont toujours une vingtaine d'années. Tous les ans ! Ils ne vieillissent jamais. Il n'y a que leur date de naissance qui change 1987, 1988, 1989, 1990 ! Ils sont nés j'étais au lycée ! Bientôt ils naîtront quand j'étais à la fac et dans plus longtemps encore ils naîtront alors que j'étais déjà enseignant-chercheur. Ils ont tout le temps le même âge et moi chaque année j'ai un an de plus...


Bientôt ils ne remarqueront plus mes vannes cachées sur les Simpson ou Mulder & Scully de X-Files. Ca fait déjà longtemps que j'ai arrêté de faire des références à Alerte à Malibu, 21st Jump Street, Dawson ou même Friends. Aujourd'hui pour être compris par des référents culturels communs, il faut connaitre South Park, Ugly Betty, How i met your mother ou Gossip Girl... J'ai remarqué que parmi mes étudiants, la plupart ignoraient qui étaient Steve Austin et l'ignoble JR ! Tout se perd...


Mais il faut voir le bon côté des choses. J'ai en face de moi un public immuable, qui a toujours le même âge, qui change parfois de coiffure ou de style vestimentaire, de façon de parler et d'écrire. Mais quelque part il est immortel et me donne parfois l'impression que je le suis aussi.

Commenter cet article

comment enseigner 11/11/2012 17:12

Ca doit faire bizarre de voir toujours des élèves nouveaux, et qui ne vieillissent jamais, alors que nous, si... Une drôle de sensation.

Offre d'emploi 31/10/2012 12:15

C'est beau de pouvoir rester jeune en voyant ses élèves !

Pollo-kun 22/04/2011 23:22


J'ai 22 ans et Steve Austin, je vois qui c'est. Le générique de Dallas, je le connais (hélas!).
En ce qui concerne les références de mes professeurs, on arrive à suivre. Sommes-nous une promo à part?
Là où on ne suit plus c'est dans certaines blagues "vaseuses" d'un musicologue ... "Ah tiens tiens t'as mis un Fa bémol ici?! Pourquoi on n'écrit jamais cette note?" "... euh ... je sais pas?"
"Parce qu'il vaut mi".
Grand blanc jusqu'à ce qu'on fasse le rapprochement "vaut mi" "vomis" ...
Tant qu'on atteint pas ce stade, rien est perdu!

(Au cas où si un professeur se reconnaît, j'en suis navré ...)


choubidouda 18/12/2010 16:22


Je suis actuellement en master enseignement et je suis l'auteur d'un blog à ce propos. Je vous invite à venir y jeter un coup d'oeil. Bravo pour votre blog !


Philonous 28/09/2009 23:55


C'est assez remarquable que la culture télévisuelle soit si regrettée... Ce qui est remarquable c'est que notre époque n'a pas connu autant de rediffusion de toutes ces séries...Oui même Dallas a
été récemment rediffusé (où l'est encore peut-être; sur une chaîne pour "seniors" pour ne pas la citer)!